Coach professionnel versus coach : quelle différence ?

Le mot « coach » est devenu très courant de nos jours. C’est un mot de la langue anglaise qui vient du français « cocher », et nous ramène à la notion d’emmener des passagers d’un point A vers un point B.

 

difference-coach-professionnel-vs-coach

 

Historiquement, les premiers coachs se sont développés dans le sport. Le coach sportif est une personne qui a une expérience réussie (dans son passé) du sport en question, et qui va accompagner un sportif ou une équipe dans la réalisation de ses/leurs objectifs. Il est donc un spécialiste, et en tant que tel, va apporter du « contenu », sa connaissance du domaine. Concernant ce type de coaching, j’ai souvent l’habitude d’y ajouter l’adjectif « thématique », pour préciser que ce type de coach travaille sur un thème particulier : sport spécifique, fitness, confiance en soi, recherche d’emploi, relooking, etc…

 

Maintenant nous pouvons noter qu’un coach sportif ayant eu des résultats n’est pas forcément capable d’amener ceux qu’il accompagne au même niveau (voir Laurent Blanc et Didier Deschamps) et qu’à l’inverse, un coach sportif comme Aimé JacquetWikipedia ) qui n’avait jamais gagné lui-même une coupe du monde ou d’Europe en qualité de joueur, a amené l’équipe de France au titre mondial en 1998!

 

Dans le monde professionnel, nous voyons également des coach sur des thématiques particulières : l’agilité, la « libération d’entreprise », ou une approche particulière de management (holacracy par exemple). A nouveau, les intervenants sont des experts dans le domaine concerné, vont apporter du contenu/capacités (savoir, savoir-faire et parfois savoir-être) et accompagner le client dans la mise en œuvre de ces capacités nouvelles.

 

Une autre forme de coaching est le coaching dit « professionnel ». Il se distingue du coaching thématique de par le fait qu’il n’y a pas d’apport de contenu. Un coach professionnel va apporter du contenant, du contexte, afin de permettre à son client (individuel ou collectif), avec un questionnement et des outils appropriés, de trouver lui-même la ou les solutions optimales pour lui. Un des points importants de la posture basse du coach professionnel est son objectif d’autonomisation de son client. Historiquement, un des précurseurs des coachs professionnels était Socrate et sa maïeutique, il y a environ 2 500 ans !

 

Le présupposé du coaching professionnel est que le client dispose en lui-même de toutes les ressources nécessaires afin d’atteindre l’objectif qu’il se fixe. Le travail du coach professionnel est alors de travailler sur les freins ou points de blocage ainsi que sur la façon que le client peut utiliser pour augmenter ses propres ressources.

En nous référent à l’approche de Robert Dilts (développée dans son ouvrage : Être Coach), nous voyons que le coach thématique (coach de performance) va travailler principalement sur les niveaux « comportement » et « capacités » des niveaux logiques ( voir le billet sur les niveaux logiques ) alors que le coach professionnel va au minimum y rajouter le niveau « croyance », voire pour certains ( Dilts les appelle Coachs avec un grand cé) aller travailler dans la « raison d’être », dans le quadriptyque Vision / Mission / Identité / Valeurs.

En prenant l’approche systémique ( Gregory Bateson / Paul Watzlawick), un coach thématique va travailler sur des changements de type 1 (changement dans le système), alors qu’un coach professionnel, s’il a une vision systémique, va opérer des changement de type 2 ( changements du système lui-même).

Le tableau suivant résume les différentes caractéristiques des deux approches de coaching.

Coaching thématique

Coaching professionnel

Posture Haute (il « sait ») ou paritaire Basse (il ne sait pas)
Apport Contenu, solutions, outils, savoirs Contenant, contexte, questionnement, prise de conscience (insights)
Objectif Acquisition et maîtrise maximale de compétences Autonomisation, le client trouve de lui-même sa/ses solutions optimales.
Niveaux logiques Capacité / Comportement Capacité / Comportement / Croyance, plus Vision/Mission/Identité/Valeurs le cas échéant.
 Changement  Type 1  Type 2

 

Il est à noter que le coaching thématique est assez proche du conseil. Il est en cela très complémentaire du coaching professionnel. En effet, afin de tendre vers une efficience maximale (effectiveness en anglais, le fait d’arriver à un résultat avec le minimum de ressources), une intervention préalable d’un Coach professionnel qui va amener/faciliter l’émergence des niveaux les plus élevés des niveaux logiques ( voir : le coaching de l’alignement organisationnel et ce billet), puis d’aligner l’ensembles des deux axes (Essence et Ego) prépare les terrains pour l’intervention, dans un second temps, des consultants et coachs thématiques afin de mettre en œuvre les nouvelles capacités et nouveau comportements que le coaching professionnel a permis de mettre en lumière.

 

Nous pouvons noter que ce développement trace un cheminement à l’inverse de ce qui malheureusement se fait encore assez couramment : vers une intervention des consultants APRES l’intervention des coachs professionnels (d’organisation).

Et si nous mettions enfin les bœufs avant la charrue… ?

Coach Systémique d'Organisations. Coach Sénior certifié de Dirigeants précurseurs et Leaders courageux. Catalyseur et facilitateur de transformations individuelles et collectives. Coach et facilitateur d'Intelligence Collective de 2e et 3e génération. Multi-entrepreneur.
  1. NICOLAS Geneviève Répondre

    Comme d’habitude très clair, Jacques
    Bien cordialement

  2. Mathieu Lambrecht Répondre

    Hello Jacques,

    Merci pour cet article que j’avais lu à sa parution et auquel je reviens aujourd’hui après une prise de conscience nocturne…

    Formé à une certaine forme de coaching, je ne me sentais pas à l’aise dans ma posture et je comprends, grâce à ton article, que c’était un problème de positionnement entre coach « pro » et coach thématique.

    Merci Jacques !

    • Jacques FUCHS Répondre

      A ton Service Mathieu 🙂

      Mon axe de travail principal est de créer de la clarification, des insights par augmentation du niveau de conscience. La suppression des confusions en est une approche, d’où mon billet sur ce sujet où règne une grande confusion y compris auprès des clients et donneurs d’ordres.

      Bien @ toi

      Jacques

Commentez

*

captcha *