Passer du management à l’encadrement ?

Une véritable ébullition traverse actuellement le monde du management ! Les principales questions qui circulent sur le net : faut-il supprimer le manager? Ou bien faudrait-il mieux le former, mettre plus « d’humain » ? Ou bien encore faire évoluer leur métier pour devenir manager-coach?

 

 

Beaucoup de questions en fait. Quand j’ai commencé mon activité professionnelle, de par mon cursus de formation, je me suis d’office retrouvé « cadre ». Sortant du service militaire en qualité de scientifique du contingent, je me suis retrouvé assumer la responsabilité d’ingénieur d’affaires export dans une entreprise d’ingéniérie que l’on qualifierait de nos jours de « libérée »…. et nous n’étions pourtant qu’en 1982!

En qualité d’ingénieurs d’affaires, j’encadrais le BE (bureau d’étude), la fabrication et les chantiers. Les divers responsables avec qui je travaillais en prise directe, avait environ le double de mon âge, couplé à une trentaine d’années d’expérience….. ce n’était pas un « jeunot » fraîchement sorti de l’école qui allait leur dire comment travailler !

Le mot « encadrer » est très significatif ici : donner un cadre de travail, avec des limites (techniques, budgétaires, temporelles, etc….) dans lequel ces responsables allaient eux-même encadrer leurs propres éléments… Et tout ce petit monde dansait ensemble avec finalement très peu d’accros et une grande agilité (eh oui, déjà à l’époque !).

La notion d’encadrement de son équipe,  produisait les résultats suivants:

  • Agilité
  • respect des délais
  • respect des budgets
  • respect et considération de l’humain
  • conformité technique à la conception, fabrication et installation sur site (centrales électriques…)

 

Ceci a donc été rendu possible par l’emploi d’un « cadre », dans lesquel chaque équipe, de la conception à la mise en service en passant par la fabrication travaillait avec l’ingénieur d’affaires en totale confiance réciproque, partenariat et transparence. Et chose des plus productive, les diverses équipes se déplaçaient dans les cadres donnés « comme bon leur semblait » …. comme ils estimaient devoir le faire, en bons professionnels qu’ils étaient, en fonction de leurs compétences et leur expérience.

Et qui pourrait prétendre ici que ce mode de fonctionnement serait inopérant actuellement ? Et c’est pourtant si « simple », tellement plein de bon sens …… alors, quand passez-vous du management à l’encadrement ?

 

PS: nous retrouvons cette notion de cadre dans le coaching professionnel, et c’est dans ce seul domaine (défense/respect du cadre) que le coach professionnel passe de position basse à la position haute ……

Coach Systémique d'Organisations. Coach Sénior certifié de Dirigeants précurseurs et Leaders courageux. Catalyseur et facilitateur de transformations individuelles et collectives. Coach et facilitateur d'Intelligence Collective de 2e et 3e génération. Multi-entrepreneur.
  1. dufour Répondre

    Il serait bien que tu viennes « défendre » ta vision que je partage fort sur toute organisation se désirant AGILE et RSE mais qui a besoin DES LE DEPART d’être accompagnée

    As-tu entendu parler des coachs des réseaux PLATO : nous en avons DEUX créés par la CCI 94 Créteil et je vais être amené à animer des ateliers sur la stratégie (revue de business plans avec émergence d’innovations disruptives ou service nécessitant une approche que je privilégie Business plan canvas (see le site Onopia et une place to be)

    Peter Keates, Fondateur et CEO d’Onopia, parlera Innovation de Business Model sur le Campus ESSEC le 31 Janvier 2017

    • Jacques FUCHS Répondre

      Oui, j’ai même fait une intervention pour PLATO sud ouest il y a un an…. Je te suis à 200% pour le fait d’être accompagné dès le début !!

Commentez

*

captcha *