L’intelligence collectée et l’intelligence du collectif (intelligence collective systémique) sont les deux sous-ensemble d’un concept plus large : l’intelligence collective. Quel que soit la génération d’IC à considérer, nous retrouvons des freins communs. Quand nous cherchons un peu les freins à l’émergence de l’IC, nous voyons rapidement surgir un autre « mot valise » : l’ego ! Nous ne pouvons malheureusement pas nous contenter de ce seul mot.

 

Deux grandes familles d’intelligence collective

A ce jour, nous pouvons recenser quatre générations d’intelligences collective:

  • 1e génération (niveaux beige à orange au sens de la Spirale Dynamique) : nous avons de la collecte d’intelligence sous forme de prises de conseil ou d’audit auprès d’experts.
  • 2e génération (niveau vert de la SD), collecte d’intelligence sous forme de structure « égalitaire » : forum ouvert, world café, etc… Tout comme la 1e génération, nous sommes en présence d’intelligence collectée, même si dans la 2e génération nous commençons à avoir des interactions entre les participants.
  • 3e (jaune en SD) et 4e génération (turquoise en SD), nous entrons ici dans l’intelligence collective systémique, l’intelligence du Système)

Pour plus d’information sur ces 4 générations, vous pouvez lire le billet : http://www.jfinsights.com/quatre-generations-d-intelligence-collective/

 

Les feins possibles à l’IC

Nous avons d’abord le stress (« pression » due aux délais, au management, manque de sens, manque de liberté d’ajustement, manque d’utilité, manque de sentiment d’appartenance, etc.). Nous parlons bien sûr ici du « mauvais stress » et en excès, celui qui fait des dégâts (maladies) et pas celui qui viendrait dans un état de flow et qui participe à l’énergie pour réaliser un projet qui fait sens et qui mobilise nos ressources disponibles pour tendre vers la réalisation de ce projet.

Puis les 4 cavaliers de l’apocalypse de John Gottman ( http://www.jfinsights.com/developper-les-intelligences-collectives-en-augmentant-qualite-relations-les-equipes/ )

Egalement tous les opposés du rapport de l’étude Aristote de Google (http://www.jfinsights.com/google-a-cracke-le-code-de-l-equipe-performante-et-efficiente/ )

Nous avons également les mêmes freins structurels que ceux qui freinent l’innovation : http://www.jfinsights.com/innovation-supprimons-deja-les-freins/

Réduire son stress

C’est un point qui peut se réduire facilement individuellement, contrairement aux deux autres points qui vont eux devoir mobiliser le management, et ce avec un rapide impact sur l’intelligence du collectif.

Diverses approches sont devenues à la mode pour luter contre le stress : yoga, méditation, méditation de pleine conscience, etc. Sans nier les grands bénéfices qu’apportent à l’individus ces techniques anciennes, leurs pratiques sont, pour la grande majorités de leurs adeptes, assez exclusives : nous ne pouvons rien faire d’autre pendant la pratique!

J’ai personnellement une très nette préférence pour des approches post-moderne et suivantes (à partir de vert dans la Spirale Dynamique, les pratiques décrites précédemment ayant leurs origines dans des périodes violet, dans des contrées avec des cultures très différentes des nôtres et avec un rythme humain basé sur la nature et le mouvement du soleil).La complexité et la rapidité d’évolution de notre environnement actuel nécessite, pour moi, des approches plus appropriées et plus efficientes.

Une organisation américaine, HeartMath (les maths du Coeur !) a remarqué dans ses recherches, qu’un type de respiration particulier réduisait le stress et apportait un niveau de paix et de confort intérieur. La version qui va être exposée est une version améliorée par une technique issue du monde de la kinésithérapie globale, et qui permet une détente musculaire et globale encore plus rapide.

 

Respiration de cohérence cardiaque améliorée

la respiration de cohérence cardiaque est d’une grande simplicité : il suffit de respirer sur un cycle complet de 10 secondes (6 cycles par minute), soit :

  • une inspiration sur 5 secondes
  • expiration sur les 5 secondes suivantes
  • puis on recommence !

Vous pouvez vous aider de vidéos comme celle-ci :

 

Les travaux du Dr Steve Gilligan ont mis en évidence que les stress et le manque de lâcher prise étaient engrammés (mémorisés) via les blocages neuro-musculaires dans les diverses muscles du corps (souvent : cou, épaules, haut et bas du dos, mâchoires, etc.). Un relâchement de ces blocages qui produisent des tensions musculaires dans les parties décrites, va donc nous permettre de nous libérer encore plus rapidement de l’emprise de notre stress. Pour ce faire, nous allons, dans le cycle 5/5 de la respiration de cohérence cardiaque, expirer par la bouche entrouverte avec un « souffle tiède » (c’est le souffle que nous utilisons pour faire de la buée sur une vitre en hiver).

Faites des séances de 3 à 5 mn (vous pouvez vous faire aider par des applications gratuites) plusieurs fois par jour. Ce type de respiration peut se faire à tout moment de la journée, pendant n’importe quelle activité : au bureau, en réunion, avec votre famille, aux repas, etc., pas besoin d’interrompre vo activités !

Testez cette méthode et partagez-moi vos résultats, sur vous, sur l’intelligence collective ou l’intelligence du collectif.

Au plaisir de vous lire. A bientôt !

Vous avez apprécié ce billet? Vous avez des amis ou collègues stressé ? Rendez-vous utile et partagez leur ce billet !

Faciliter la transmutation en douceur des individus et des organisations dans la facilité et la célérité. 
Booster l’innovation disruptive.