Le changement génératif s’inscrit intégralement dans ce que l’on nomme couramment la transformation, que cette transformation soit appliquée à un individu ou à un collectif. L’approche générative est pleinement transformationnelle par nature. Elle ne peut d’ailleurs être autrement que transformationnelle !

Trans-formation = former un nouvelle forme qui va au-delà de l’ancienne…. un papillon n’est pas une chenille améliorée !

 

Notre monde actuel est devenu tellement complexe et changeant très rapidement (on parle de monde VICA : volatile, incertain, complexe et ambigu) que pour s’adapter, les paradigmes/façon de penser (et donc les méthodologies associées à ces paradigmes) qui fonctionnaient depuis des décennies se retrouvent être actuellement inappropriées à la complexité effrénée de notre environnement : il y a « crise ».

 

Afin de réussir une transformation, il est nécessaire d’avoir dans l’esprit le déroulement suivant :

Etat d’esprit (mindset)  ⇒  actes  ⇒  résultats

 

Focaliser d’abord sur l’état d’esprit (le mindset, le niveau paradigmatique) nous permet de poser les actes (processus) appropriés qui vont nous donner les résultats escomptés. Le mindset inclus bien sûr également ce que l’on appelle la « culture » de l’organisation.

 

Le niveau paradigmatique dominant jusqu’à présent ( « orange » en spirale dynamique) s’appuie sur la deuxième génération d’accompagnement, a savoir un accompagnement :

  • axé sur le futur (quel résultat voulez-vous obtenir?)
  • centré sur le niveau « comportement » des niveau logiques de changement ( voir Les niveaux logiques de Dilts revisités ) à savoir forcer les comportements des collaborateur, en s’appuyant sur un SI (système d’information) devenu incontournable pour travailler, et obligeant les individus à entrer dans le processus défini par des « experts » (externes ou internes). Cette approche enlevant aux collaborateurs toute latitude d’adaptation du processus et pouvant même amener ce que l’on a récemment appelé le « bore-out ».

 

Le changement génératif, « technologie » disruptive, s’appuie sur la troisième génération d’accompagnement, à savoir:

  • axé sur la présence au Présent
  • centré sur l’ensemble des niveaux logiques de changement, en commençant par les niveaux « supérieurs » : Vision + mission (= raison d’être) et ambition + rôles.
  • basé sur l’émergence à partir de ce qui est possible (et plus du passé). L’approche de créativité/innovation de rupture fait donc partie intégrante de ce processus d’avant-garde.

 

Le changement génératif peut se décliner de plusieurs façon :

  • en individuel : coaching génératif

  • en collectif : collaboration générative.

 

En fonction du « paramétrage » du processus génératif, divers bénéfices vont pouvoir être réalisés :

  1. Une performance/efficience accrue.

  2. L’émergence de solutions plus créatives voire disruptives.

  3. L’émergence de nouvelles idées.

  4. Des décisions plus sages.

 

Le diagramme (source : SFM™, Success Factor Modeling) ci-dessous nous donne un aperçu des résultats possibles :

 

Quels avantages pour les participants et les organisations?

 

Interview de Stephen Gilligan (en anglais) sur le changement génératif

 

Tout un pool de consultants, coaches et facilitateurs, fonctionnant eux-même en mode génératif, est à votre écoute et disposition pour tous vos projets de transformation : consultez-nous dès maintenant !