Quand on parle de créativité et d’innovation, l’intelligence mobilisée est implicitement l’intelligence capitale (du cerveau de la tête) avec son côté « gauche », l’intelligence cognitive, et son côté « droit », l’intelligence créative. Gardner ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_des_intelligences_multiples ) avait déjà ouvert la voie des intelligences multiples. Les neurosciences privilégient encore ce cerveau capital au détriment des deux autres centres d’intelligence que sont le coeur et le corps.

A noter que cette approche est valable pour un individu aussi bien que pour un collectif.

Les techniques de créativité sont encore principalement (il y a quelques exceptions, dont cette approche dite « intégrale ») sur l’utilisation de ce cerveau capital. Parfois, le côté somatique est principalement développé par des intervenants originaires d’arts corporels comme la danse. Cette intelligence est alors privilégiée au détriment des autres intelligences.

L’approche dont nous allons parler ici, part d’un alignement synergique et harmonieux entre les trois centres d’intelligence humains :

  • la tête
  • le corps
  • et enfin le coeur.

Pour beaucoup d’approches dites « neuroscientifiques », le cerveau capital reste l’unique sujet d’étude, et ce même après la découverte des deux cents millions de neurones disséminés dans notre intestin et souvent appelé : notre deuxième cerveau. A ces adeptes du « cerveau capital » qui commanderait tout notre propre Système, j’aime bien demander : « quel est le neurone qui commande tous les autres dans notre tête… ». Question sans réponse bien évidemment…

Concernant le qualificatif « intégral », il est ici à entendre sous sa signification première : dans son entièreté, et non au sens de l’approche appelée intégrale par Ken Wilber.

L’idée est ici de faire travailler ensemble, en synergie et en harmonie, ces trois centres. Ceci ne se fait pas spontanément. Un modèle universitaire comme l’ennéagramme des personnalités (H. Palmer, plus école de Chicago) nous montre qu’il existe chez l’être humain un déséquilibre entre les centres, un centre d’intelligence devenant préféré avec un autre centre qui se retrouve réprimé. Un partie importante du travail de mise en conditions optimales, est de refaire travailler de concert ces trois centres, en y adjoignant un fonctionnement en synergie, c’est à dire avec une multiplication des compétences de chaque centre s’il était prit individuellement.

Le quatrième point d’un tétraèdre à construire, est de mobiliser l’accès à ce que l’on peut appeler le « champ informationnel », qui est un autre nom de ce qui est parfois appelé « le champ du possible ». Ce champ se produit quand nous utilisons l’expression : c’est dans l’air du temps. Les créateurs de startups sont souvent très pressés de se développer, car ils sentent que l’idée qu’ils ont eu peut être dans « l’air du temps » et peut donc être possiblement capté par d’éventuels concurrents.

Avec ce quadriptyque :

  • intelligence cognitive
  • Intelligence somatique
  • Intelligence du coeur
  • Intelligence du champ informationnel

Une équipe ou un individu est prêt à :

  • innover de manière disruptive, car non appuyé sur de la mémoire ou de l’apprentissage passé
  • Méta-innover, c’est à dire amener des percées dans les méthodes d’innovations.

Si vous êtes fortement intéressé pour faire surgir des percées :

  • dans votre organisation
  • dans votre management
  • dans l’innovation de vos produit
  • dans votre modèle économique

pensez à nous contacter : une équipe jusqu’à une quinzaine de personne peut venir intervenir dans votre structure pour faciliter une innovation ou une transformation dans la fluidité, la rapidité et la profondeur.