La recherche d’inspiration est actuellement très en vogue : recherche d’inspiration individuelle (trouver un sens à sa vie, à son travail) et également inspiration collective. Pour cette dernière, des ouvrages comme « Reinventing organisations » de Frédéric Laloux ne sont pas étranger à cet engouement collectif pour des « organisations de travail inspirées » (qui est le sous-titre du livre) , alors que la notion de « bonheur au travail » est plus du ressort de la première recherche.

 

 

L’inspiration a deux définitions principales (Wikipedia ) :

  • Une des phases de la respiration consistant à aspirer de l’air dans nos poumons
  • Une affluence d’idées stimulant l’imagination et la créativité.

 

Les grandes sources d’inspiration pour la transformation organisationnelle sont :

  • des livres ( « Liberté & Cie » de Carney & Getz, « Reinventing organisations » de Laloux, étant les deux principaux, suivi de nombreux ouvrages sur les « l’innovation managériale » et le « bonheur au travail »)
  • Des vidéos disponibles sur le net ( J-F. Zobrist, A. Gérard, I. Getz, A. Comte-Sponville, etc ….. F. Lippi) 

Si nous nous centrons sur les deux précédentes définitions de l’inspiration, nous nous rendons compte que :

  • Après l’inspiration nous avons besoin d’expirer …
  • Après la phase de créativité suit la phase de réalisation, d’innovation.

Si nous avons un certain nombre de personnes (dirigeants, managers) qui cherchent à passer à l’action (expirer, réaliser) devenant des « faizeux », nous constatons qu’il existe encore un grand nombre de personnes qui semblent bloquées en apnée … et ne passent pas à l’action !

Pourquoi une telle différence?

Beaucoup de paramètres peuvent entrer en ligne de compte:

  • Le story telling positivé à outrance soulève des questions du genre : »Si c’était aussi bien que cela, pourquoi tout le monde ne s’y met pas? »
  • Beaucoup de peurs semblent encore présentes :
    • Sur le « meilleur chemin » pour y arriver.
    • Sur le « bon » accompagnateur.
    • Sur les conséquences pour l’entreprise d’un « échec » de la transformation.

Comment passer à « l’action juste » ?

Pour arrêter de procrastiner, une des meilleures solutions est de faire émerger :

Cela vous donnera la motivation intrinsèque et vous mènera vers la FORCE ( lien vers le « Dirigeant Jedi » ) et permettra au Système de votre entreprise de commencer à oeuvrer dans le sens d’une meilleure adaptation.

 

 

Alors, n’est-il pas temps d’expirer* et de passer à l’action ? Interrogez-nous sur l’approche optimale qui pourrait être adaptée à VOTRE cas particulier !

*: le fait d’expirer de l’air de nos poumons nous rend plus flexible, plus agile, plus adaptable … et fait également relâcher les tensions musculaires dans le corps.

Faciliter la transmutation en douceur des individus et des organisations dans la facilité et la célérité. 
Booster l’innovation disruptive.