Les quatre générations d’intelligence collective

L’intelligence collective est une notion très en vogue actuellement. Pour certains, il s’agirait « d’expression bateau ». En y regardant de plus près, nous ne pouvons que conclure que cette expression inclus beaucoup de choses et manque probablement de spécificité.

 

 

En étudiant cette approche de plus près, nous pouvons nous rendre compte de l’existence de différentes générations d’intelligence collective. De plus si nous parlons de la notion d’intelligence collective, nous pouvons voir que sa première génération est présente dans l’humanité depuis plusieurs dizaines de milliers d’années, voire d’avantage.

 

La première génération d’intelligence collective (IC) est tout simplement dans le fait de consulter un expert:

  • Le leader de la horde d’homme de Cro Magnon ( et peut-être déjà chez l’australopithèque) qui utilise les capacités de chacun pour la chasse ou la cueillette (beige en spirale dynamique)
  • Le chef du village (ou le conseil des anciens) qui demande l’avis du chaman (violet  en spirale dynamique).
  • L’empereur ou le roi qui demande l’avis d’un astrologue avant d’entre en guerre (rouge  en spirale dynamique).
  • Le pape qui demande l’avis des cardinaux dans un conclave ou auprès d’un de ses conseillers (bleu en spirale dynamique).
  • Le PDG ou DG qui demande son avis au DAF, le président d’un état qui demande l’avis de ses conseillers (orange en spirale dynamique).

Dans toutes les situations, nous voyons que que le leader fait appel aux capacités/expertises d’une personne pour combler une de ses lacunes.

 

 

La deuxième génération d’intelligence collective (IC) : l’intelligence collectée, nous voyons ici l’apparition de l’utilisation de tableaux blancs (ou verts), du post-it, ou d’outils digitaux (questionnaire en ligne). Nous sommes ici dans l’utilisation d’outils/process spécifiques à l’intelligence collective :

  • Brain storming
  • Open space (forum ouvert)

Ce type d’IC se base principalement sur l’intelligence cognitive (très centrée « cerveau gauche », logique). Nous nous retrouvons sur des niveaux d’existence « vert » au sens de la Spirale Dynamique ( SD appliquée à l’entreprise )

Le 1/2 niveau d’intelligence collective suivant est l’intelligence collecté augmenté, avec le world café (café-débat), nous voyons apparaître la notion d’amendement des dessins (et donc un travail sur une approche également métaphorique des autres par les différents individus du groupe. Ici il est rajouté une partie plus « cerveau droit » par les dessins effectués et amendés par les participants. A noter que le fait que les participants dessinent eux-même permet d’aller « plus loin » que dans le cas d’une facilitation graphique effectuée par un expert externe.

 

 

La troisième génération d’intelligence collective : Intelligence collective du Système, l’intelligence collective systémique™. Ici nous voyons apparaître des approches comme démocratie profonde, les constellations systémiques. Cette IC ne mobilise plus seulement les membres présents, il mobilise également le Système en entier (appelé également le « champ »), ce qui peut alors permettre d’atteindre, et uniquement à cette condition, le « célèbre » 1 +1 = 3 (ou plus !). Aux deux hémisphères cérébraux conjoints, nous ajoutons maintenant l’intelligence somatique/entérique et surtout les neurones miroirs associés !

A noter également que l’IC systémique est dans le niveau d’existence « jaune » de la Spirale Dynamique, et ce n’est qu’à ce stade qu’il devient possible « d’appréhender » et de s’adapter à la complexité de notre environnement…

 

 

La quatrième génération d’intelligence collective : Intelligence collective holistique, est finalement de l’IC systémique, avec un « champs » qui va au-delà du Système lui-même, et qui permet, entre autre, d’aller « lire » ce que Jung appelle l’inconscient collectif. Il y a également un processus spécifique qui permet de réduire ou faire disparaître temporairement l’hégémonie du moi/égo. Nous trouvons ici principalement deux approches:

 

Quel intérêt de découper les générations d’IC ? Le gros intérêt est la rapidité et l’efficience induites par le choix de type d’IC. Pour un même résultat, l’utilisation d’une IC de 3e ou 4e génération va :

Le choix d’une méthodologie n’est donc pas anodine (sur le temps et les coûts), en ayant toutefois à l’esprit qu’au-delà des « techniques », le niveau de conscience du/des facilitateurs a également un impact notable sur la mise en oeuvre ( http://www.jfinsights.com/science-sans-conscience/ ).

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir le niveau d’IC qui va convenir pour faire évoluer vos équipes ou votre organisation (au sens anglo-saxon du terme)….

C’est donc à VOUS de choisir maintenant en connaissance de cause !

 

Coach Systémique d'Organisations. Coach Sénior certifié de Dirigeants précurseurs et Leaders courageux. Catalyseur et facilitateur de transformations individuelles et collectives. Coach et facilitateur d'Intelligence Collective de 2e et 3e génération. Multi-entrepreneur.
  1. Pingback: Les quatre générations d'intellig...

Commentez

*

captcha *